Comme à Oostende…

Je termine ici mon exploration belge.

Quel pays sympathique ! Les gens sont adorables et vraiment soucieux de l’image qu’ils renvoient. Nous autres, français , sommes souvent condescendants à leur égard et c’est complètement injuste.

Qui aujourd’hui peut se vanter d’être minimum trilingue, de faire les meilleures frites du monde, d’avoir dans sa cave plus de mille bières et de rouler à vélo, tout le temps, même sous la pluie ? notre voisin belge bien-sûr !

En dehors des clichés, la Flandre c’est formidable, le seul truc ennuyeux, c’est sa météo. Malheureusement,  c’est pas Léo Ferré qui me contredira :

Oui ça pleuvait, oui ça pleuvait , comme à Ostende et comme partout, quand sur la ville tombe la pluie, et qu’on s’demande si c’est utile, et puis surtout si ça vaut le coup, si ça vaut l’coup d’vivre sa vie …

bruxelles 08-2014 (50)

bruxelles 08-2014 (92)

bruxelles 08-2014 (98)

bruxelles 08-2014 (3)

bruxelles 08-2014 (42)

bruxelles 08-2014 (109)

bruxelles 08-2014 (72)

bruxelles 08-2014 (90)

bruxelles 08-2014 (103)

bruxelles 08-2014 (107)

 

***

 

Continue Reading

Brussel #2

Bruxelles, tu fais la part belle

A l’art nouveau comme au barocco

Tes façades ne manquent pas d’atours

De mosaïques et d’or autour

Je reviendrai faire un tour dès que Paris m’ennuie, c’est promis

Ta bière parc du centenaire était rose et tes arbres, verts

tel le chien, marchand de tissus, tu as pris le dessus sur mon coeur.

 

Bruxelles, attends moi j’arrive

Bientôt je prends la dérive…

bruxelles 08-2014 (61)

bruxelles 08-2014 (45)

bruxelles 08-2014 (47)

bruxelles 08-2014 (79)

bruxelles 08-2014 (130)

chez Antoine

bruxelles 08-2014 (105)

 

 

***

Continue Reading

Brussel

Bruxelles ma belle

Je te rejoins bientôt

Aussitôt que Paris me trahit

Et je sens que son amour aigrit et puis

Elle me soupçonne d’être avec toi le soir

Je reconnais c’est vrai tous les soirs dans ma tête

C’est la fête des anciens combattants d’une guerre

Qui est toujours à faire

 

Bruxelles, attends- moi j’arrive

Bientôt je prends la dérive…

Dick Annegarn

 

bruxelles 08-2014 (4)

bruxelles 08-2014 (11)

bruxelles 08-2014 (12)

bruxelles 08-2014 (63)

mort subite 2

 

 

***

Continue Reading

Retour à Tours

cathedrale de tours

pont tours

barge sur loire

maison colombage tours

maison moyen age

le monstre

chapellerie

la loire

 

Comme avant,

se promener sur les bords de Loire :

« Dis donc elle super haute la Loire.  Y’a des îles qui ont disparues !« .

Profiter de l’ambiance place Plum’ : « Et, si j’achetais une glace au marchand du coin ? ».

Boire un verre place du marché : « Tu trouves pas que les tourangeaux sont chics ! » « ouai, on dirait des parisiens en weekend en province! ».

Regarder les maisons à colombages et les escaliers en colimaçon :  « Ils étaient quand même forts les artisans de la renaissance ».

Se goinfrer de samoussas à la fête de famille : « Je crois que j’ai un peu abusé sur les quantités……… promis demain je diète ».

Finir à la piscine faire quelques brasses à ciel ouvert : « Elle est quand même super verte cette ville, y’a des arbres partout ».

« C’est con qu’on soit parti ! ouai, t’as raison, c’est con ! Faut qu’on revienne plus souvent ! ».

***

Continue Reading

Deux fauteuils pour…

 
 
 
Ceux qui n’aiment pas les avions : passez votre chemin !!
Ultime film de Myazaki, on reste au Japon mais dans un monde réel et non imaginaire.
Il s’agit d’un biopic de Jiro, ingénieur en aéronautique au début du XXème siècle.
Le film dépeint les événements historiques clés qui ont profondément influencé le cours de son existence, dont le séisme de Kanto en 1923, la Grande Dépression, l’épidémie de tuberculose et l’entrée en guerre du Japon.
J’ai trouvé que le film était un peu long et beaucoup moins onirique et fantastique, ce qui m’a moins convaincu.
Cependant, les dessins restent toujours très beaux et le lyrisme habituel du maître japonais en ravira plus d’un.
 
Le vent se lève de Hayao MYAZAKI
 
 
 
 
 
Un film que j’ai adoré ! The Grand Budapest Hotel est une magnifique « pâtisserie » architecturale où travaille M. Gustave H, le gérant. Il est absolument irréprochable et bénéficie aisément des faveurs des vieilles clientes fortunées. Jusqu’au jour où, l’une d’entre elle est retrouvée assassinée. Commence alors, une véritable aventure pour M. Gustave H et son fidèle assistant Zero Mustapha, qui devront malgré eux mener l’enquête. Le casting est vraiment top, les décors et les costumes sont tellement riches qu’un deuxième visionnage ne serait pas de trop, pour admirer tous les détails. L’histoire, rocambolesque, drôle, mais pas dénuée d’un fond plus sombre, m’ont séduite. Courrez-y !
 
 
The Grand Budapest Hotel de Wes ANDERSON

***

 

Continue Reading

SuperSalon du livre

Ce weekend a été l’occasion de retourner dans les allées du Salon du Livre Jeunesse de Montreuil.
Et une fois de plus, nous n’avons pas résisté…

J’ai trouvé une chanson-livre (Petit Escargot de Thierry Murat chez la Maison est en carton ) avec la partition derrière pour la petite Aalis.

On a craqué sur les livres illustrés et pleins de jeux pour les tous petits d’Hervé Tullet chez Phaidon.
Ce sont les petits neveux qui vont être contents !

Je n’ai pas pu résister aux images de collection  chez la Maison est en carton. J’ai choisi une illustration d’Aurélia Fronty que j’aime beaucoup.

Continue Reading

Par hasard

Aujourd’hui en me promenant pour profiter des rayons du soleil, je suis tombée par hasard sur une maison où les propriétaires ont installé au-dessus de leur boîte à lettres une seconde boîte.
Celle-ci était ouverte avec pleins de bouquins à l’intérieur.
Chouette !, ils devaient être offerts à celui ou celle, qui comme moi, passait par là.
J’ai regardé et finalement j’ai pioché le premier roman écrit par Boris Vian : Trouble dans les Andains.

Il ne me reste plus qu’à le lire.

Merci ! C’est le genre d’acte gratuit qui donne le sourire.

*Et vous, êtes-vous déjà tombé sur un livre posé sur votre chemin ?*

Continue Reading

Les escapades estivales #2

On continue la balade pour une seconde étape à Giverny et la célèbre maison de Claude Monnet.

Le temps était au beau fixe et le jardin est magnifique !

Petite j’avais rêvé venir ici, alors quel bonheur de voir enfin le bassin aux nymphéas.

On retrouve dans ce lieu tout le goût du peintre pour les plantes et les couleurs. Un jardin inspirant créant une atmosphère féconde à la rêverie.

 

Pour les visites : 

84, rue Claude Monet, 27620 GIVERNY 

http://fondation-monet.com/fr/

 

 

Continue Reading

Les escapades estivales #1

Je vous emmène en escapade aux limites de la région parisienne et de la Normandie. C’est l’été, on part en balade !


La Villa Savoye marque la première étape.
Le lieu est particulièrement intéressant pour ceux qui souhaitent voir un bâtiment précurseur de notre architecture contemporaine.
Cette villa de weekend a été construite pour la famille Savoye qui a passé commande à l’architecte Le Corbusier dans les années 20.

Ce qui est frappant à première vue quand on arrive dans le parc (7 hectares tout de même), ce sont les lignes très modernes de cette villa. On pourrait presque croire qu’elle a été bâtie hier.
Mais non ! Elle fut construite de 1928 à 1931
Quand on rentre, on est bluffée par la modernité des espaces et la fonctionnalité des pièces comme la cuisine.
A l’intérieur la lumière et la couleur blanche sont omniprésentes. Un patio central apporte sert de terrasse, mais aussi de jardin intérieur.
Aujourd’hui encore on se base sur les principes de construction élaborés alors par Le Corbusier : les pilotis, les toits jardins,  les fenêtres en longueur, les façades libres.

Je suis bien contente d’avoir pu visiter cette illustration de notre architecture moderne.
Surtout que la villa n’a pas été épargnée par le temps et l’histoire. De nombreuses fuites ont endommagé les murs. Les allemands l’ont occupé pendant la guerre. Elle servit également de maisons pour les Jeunes. Bref, Les Savoye n’y ont pas séjourné longtemps, mais le bâtiment a bénéficié de mesures conservatoires, dès 1963. Ce qui a permis sa conservation générale et son ouverture au public.

Pour les visites :

82, rue de Villiers, 78300 POISSY

villa-savoye.monuments-nationaux.fr 


Continue Reading

Desh

Le week-end du 22 juin, j’ai eu la chance de voir Desh d’Akram Khan lors du festival Montpellier Danse (encore merci à nos gentils amis montpelliérains).
Je voulais en parler parce que j’ai vraiment apprécié.

Akram Khan est un danseur fabuleux.Sa gestuelle est rapide, très physique, bourrée d’énergie, empreinte de danse traditionnelle indienne le Kathak, qu’il maîtrise à la perfection.

Dans Desh, « terre ou patrie » en sanskrit, il évoque en solo le retour aux racines, la figure paternelle, la nature, ses origines aux Bangladesh. Un puzzle de sons, de bruits de villes comme on en trouve seulement en Asie, de chants, d’images rêvées ou imaginées. Les herbes hautes descendent du ciel, le père surgit en un tour de passe-passe, les éléphants vous saluent et le miel se goutte les doigts dans la ruche. Akram Khan est un magicien. En quelques secondes, de postures en gestes surgissent le travailleur, le mendiant, le cuisinier, le conteur.

 

Le dernier tableau est magnifique. Il laisse un souvenir fort, excitant, il séduit autant qu’il épate.

 

Continue Reading