LE GILET QUI SE FAISAIT DESIRE

Ce petit gilet je l’ai commencé il y a un moment déjà. A l’époque je ne savais pas trop pour quel bébé je le faisais, mais je savais bien qu’un jour il trouverait sa propriétaire. Et voilà Nola est née dans la belle ville rose.  Bienvenue à elle !

Modèle : Bergère de France, magazine tricot n°146 « Je débute » – Fil : Merino Baby Plus – boutons : Cultura

Je n’ai plus trop l’occasion de voir sa maman, une bonne copine d’université. Moi je vis dans  en région parisienne et elle dans le sud. Aussi ce petit gilet représente le fil de l’amitié qui ne craint ni le temps ni la distance. Pour moi le tricot est également le moyen de tisser des boucles positives et des pensées pour les personnes que j’aime. Sans philosopher, je me suis vite rendue compte que le tricot avait  des vertus apaisantes et méditatives.

Le modèle en soi n’a rien de bien compliqué, il est adapté aux débutants qui veulent se lancer dans autre chose qu’un écharpe ou un snood. Je l’avais déjà tricoté  (ici)  c’est pourquoi j’ai choisi une laine qui a des variations de couleurs. Cela permet de ne pas se lasser du point mousse qui peut vite devenir monotone.

 

Je trouve que ce fil est de bonne qualité, 100% laine vierge, il est idéal pour les layettes qui doivent aller souvent à la machine à laver et surtout qui ne doivent pas gratter la peau délicate des bébés.

 

Après, je ne suis pas très satisfaite de mes finitions, que je pense pouvoir améliorer à l’avenir si je prend le temps de mieux m’exercer. Un nouveau défi en somme.

Je vais peut-être essayer de changer de modèle pour les prochains cadeaux de naissance.

A bientôt

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *